mercredi 25 août 2010

Ludovia, triangle d'or de l'éducation numérique ?

Je dois avouer que c'est assez chouette d'être ici, même si j'ai rarement autant bossé sur une conférence...
Ce qui me frappe, c'est l'intensité des échanges entre les différents acteurs présents ici, et de l'écoute qui l'accompagne. Si je pouvais dessiner (mais comme je n'ai pas gagné l'ipad hier soir, je ne peux pas) je représenterais Ludovia comme un triangle dont chaque sommet serait l'un des acteurs du numérique à l'école :
  • L'un des sommets concerne les institutionnels, ceux qui payent et ceux qui prescrivent, qui aimeraient que les usages se développent dans l'éducation.
  • un autre sommet pour les utilisateurs, représentés ici par les seuls enseignants (comme l'an dernier, on déplorera l'absence des parents et des élèves) qui désirent des produits qui leur permettront de favoriser les apprentissages.
  • Le troisième sommet représenterait les fabricants de matériels et les éditeurs qui ont très envie de vendre leurs produits. 
Je ne sais pas en revanche comment je représenterais les côtés de ce triangle, car des tensions existent : ceux qui financent sont réellement à la recherche des leviers qui pourraient faire sauter les blocages qu'on ne manque pas de constater (surtout si on compare avec les chiffres impressionnant de la Norvège, pays invité). Vont-ils se tourner vers les outils qu'on ne manquera pas de faire briller sous leurs yeux (les super boîtiers de vote, les merveilleuses tablettes, les magnifiques TNI, les divines classes mobiles ?) et en doter massivement des établissements qui n'ont rien demandé, dans l'espoir que les usages naissent de la mise à disposition du matériel ? Ou vont-ils privilégier les usages et répondre à la demande d'équipes motivées, au risque de voir le matériel inutilisé lorsque les équipes changeront ? Quant aux enseignants, que veulent-ils ? Des outils pour préparer leurs cours ? Des outils pour les élèves ? Je pense que ces relations mériteraient d'être creusées un peu mais le temps manque ici. En tous cas j'ai l'impression qu'à Ludovia, université d'été, une réelle réflexion s'engage sur ces thèmes-là.

Je ne m'avancerai pas en revanche sur la nature de ce triangle : équilatéral (me semble un peu utopique quand même...), isocèle ?
Espérons en tous cas qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau triangle des bermudes !

1 commentaire:

Caroline Jouneau-Sion a dit…

Le site "Le cartable connecté" a dessiné le triangle dont je parle ici.

Lire leur article sur le site du cartable connecté